Hier en Corse


Corse Matin : 40 ans d'archives

Articles

23 juillet 1978 : « Des nudistes badigeonnés au minium près de Porto-Vecchio »

Publié le 22 novembre 2018 à 2:45

 Qui a oublié les actions menées dans le Cap Corse par le commando de peintres sous la décision d’un élu ? Ou bien l’opération décidée par les édiles de Pianottoli puis d’Olmeto.

Un mini-commando a décidé d’agir du côté de Sainte-Lucie de Porto-Vecchio. Vendredi, 15h00. Est-ce la température caniculaire qui incite des vacanciers à se promener « toutes voiles dehors » sur la plage de Pinarello ? Pour des baigneurs de la région, souvent en famille, certaines parties d’anatomie pourraient aller se faire voir ailleurs.

Fers de lance de ce mouvement assez général, deux jeunes gens d’une vingtaine d’années sont donc passés à l’action à l’aide de pinceaux. Tant pis pour ceux qui n’avaient pas eu le temps de cacher l’objet du délit ! Celui-ci était badigeonné à la peinture orange au minium, réfléchissante la nuit.

Un nudiste n’a pas apprécié les motifs peints sur son anatomie la plus intime. Il est allé les présenter aux gendarmes de Solenzara qui ont pu constater leur caractère assez indélébile…

Il s’agit de M. Michel Khon, 34 ans, ingénieur employé par I.B.M, domicilié à Chennevière, qui a déposé plainte.

Cette affaire rappelle qu’il convient d’examiner le problème avec nuance. D’une manière générale, la population saine s’estime seulement agressée lorsque la provocation est évidente. Sur une plage fréquentée par des familles ou des enfants. Relâchement de mœurs ou pas ! Tout le monde s’accorde à dire qu’il faut fustiger ceux qui, au nom de la liberté, opposent, aux tabous de la religion et de la morale, les leurs, souvent indécents. Il faut comprendre la fureur de certains baigneurs qui ont affirmé avoir vu récemment, sur le sable de Verghia, un couple se livrer à des ébats liés à la libération sexuelle.

De la même manière, il est difficile de suivre ceux qui mobilisent leur goût de l’action contre des naturistes enhardis par le caractère sauvage et isolé de certains coins.

La liberté des uns finit là où commence celle des autres. (JC Lanfranchi)


Catégories : Années 70, Par lieu : Extrême-Sud, Insolite