Hier en Corse


Corse Matin : 40 ans d'archives

Articles

8 septembre 1974 : « Le Nord 2501 s'écrase au-dessus de Petreto-Bicchisano »

Publié le 26 novembre 2018 à 8:00

 L’avion, qui appartenait à la 62ème escadre de transports basée à Reims, qui rentrait de Palerme pour Orly, avec une escale à Ajaccio, au retour d’une mission logistique technique pour le compte d’Air France, s’est écrasé vendredi vers 21h30 sur les pentes abruptes du mont San-Pietro au-dessus de Petreto-Bicchisano.

A terre, l’état-major de la gendarmerie mobilisait les brigades de la compagnie de Sartène et celle du sud d’Ajaccio, tandis que les gendarmes sillonnaient les routes de leurs circonscriptions.

C’est un renseignement en provenance de gens habitant dans la région de Petreto-Bicchisano disant avoir aperçu une boule de feu la veille au soir qui allait permettre à l’équipe de l’hélicoptère de la gendarmerie de localiser l’épave hier vers 3h12.

Des gendarmes et des militaires se rendaient sur les lieux. Il ne restait du ‘Nord 2501’ que des éléments éparpillés dans un rayon de plus de 100 mètres. L’accident s’est produit sur la face sud de la montagne au lieu-dit « Giuncha ». La cabine de pilotée s’est encastrée dans les rochers tandis que le reste de l’appareil se disloquait. Un seul corps a pu être retrouvé. Les trois autres sont toujours prisonniers de la cabine de pilotage.


La commission d’enquête a remarqué que les moteurs se sont détachés et ont été projetés sur les côtés. Un morceau de l’empennage, long d’une quinzaine de mètres, git presque intact dans les rochers. Tout le reste n’est que tôles broyées.

Selon certaines information, l’équipage cherchait le contact radio d’une balise directionnelle. Arrivant du sud, il a bifurqué à hauteur du golfe d’Ajaccio au-dessus de Capo-di-Muro…

A partir de là, c’est l’inconnu. C’est vraisemblablement à cause de la perte de contact que l’avion s’est égaré. (JP Gherardi)


Catégories : Années 70, Drames, Ajaccio