Hier  en  Corse


Corse Matin : 40 ans d'archives

Articles

17 décembre 1992: « Les anciens d'Indo en Indochine »

Publié le 30 décembre 2018 à 6:45

Les histoires d’Indochine ont bercé l’enfance de nombreux Corses. Les « coloniaux » de retour au pays la tête pleine de souvenirs ont contribué à forger la légende indochinoise. Une quinzaine d’entre eux se sont retrouvés il y a une quinzaine de jours.

Du début du siècle à la chute de Dien-Bien-Phu, les insulaires ont joué un rôle majeur au Vietnam. Occupant des postes importants au service de l’administration, dans le commerce ou les plantations.

Mathieu Franchini a été le propriétaire de l’Hôtel Continental de Saïgon, où trône toujours dans le hall d’accueil une statue de Napoléon.

Quelques membres de la famille Massei ont fait le voyage. Nés à Hanoï de père corse et de mère vietnamienne, ils avaient quitté le pays en 1949 lors d’un bombardement Viet Minh. Leur émotion fut grande lorsqu’ils retrouvèrent leur maison natale…

Emotion aussi à Saïgon où Charles Pietrini, François Danielli se sont rendus devant l’ex-lycée Chasseloup-Laubat où ils furent élèves et à la cathédrale Pigneau de Behaine où ils firent leur communion solennelle. Dominique Doncarli a retrouvé une enseignante qui fut élève de son oncle, qui fut proviseur de ce lycée. Le souvenir fut plus douloureux pour Pierre Maraninchi qui, le cimetière de Saïgon ayant été rasé, ne peut se recueillir sur la tombe de son frère, tué au combat en 1946. Souvenir aussi pour Joseph Moretti, 87 ans, de retour 58 ans après y avoir été en garnison à la citadelle.

Le Saïgon Palace de Luciani, Le Century de Maestracci, les hôtels sont aujourd’hui propriété du gouvernement vietnamien, mais le souvenir des Corses est encore présent ici.



Catégories : Années 90, Société, Culture et Patrimoine